Élections municipales 2021

‘Le conseil d’une municipalité de moins de 20 000 habitants comprend une mairesse ou un maire et six conseillères municipales ou conseillers municipaux.(…) Les électrices et électeurs votent pour tous les postes de conseillères ou de conseillers ainsi que pour le poste de mairesse ou de maire.’ Source (1)

Trois-Rives.

Cette année, le poste de mairesse a été comblé par la candidate Mme. Lise Roy-Guillemette, élue sans opposition. Félicitations Mme Roy-Guillemette!!

Les postes de Conseiller.ère Municipal.e suivant ont été élus.es sans opposition :

Poste 1 : Éric Roberge

Poste 5 : Michel Boucher

Poste 6 : Diane Moody

Félicitations à tous et merci de votre implication auprès de la municipalité et de ses citoyens.

Élections du 7 novembre

Ainsi, il reste donc des sièges de conseillers à combler : poste 2, poste 3 et poste 4. Pour plus de détails sur les candidats aux postes de conseiller.ère municipal.e restants, nous vous invitons à visiter la liste des candidats confirmés pour la municipalité de Trois-Rives, ici :

Inscription à la liste électorale

En tant que propriétaire de chalet ou de résidence secondaire, vous pouvez avoir le droit de voter à Trois-Rives. Vérifiez cette information auprès de la municipalité. Pour exercer votre droit de vote, vous devez transmettre une demande d’inscription à la liste électorale municipale (https://trois-rives.com/documents/Informations.pdf)

Co-Propriétaire il faut désigner une seule personne qui sera inscrite sur la liste. Remplir le formulaire SMR-9.1 

Propriétaire unique. Remplir le formulaire SMR-9.2 

Si vous êtes résidents permanents, les deux copropriétaires ont droit de vote; par contre si vous êtes résidents temporaires, vous avez un seul droit de vote par résidence.

(Source (1): https://www.electionsmunicipales.gouv.qc.ca/je-minforme/conseil-municipal-et-elus/#c8261)

Fête au pont – Un succès!

Merci à tous!

Une brèche dans le ciel pluvieux nous a permis de recevoir la visite de nombreux résidents du Lac Mékinac; présent ou futur, anciens ou nouveaux propriétaires. La fête au Pont version 2021 un succès!

Line, Serge et Diane s’occupent de servir les visiteurs

La bière locale St-Tite ou un gin Canopée ont été servi pendant les rencontres. Diane Moody, de la Coopérative a aussi présenté des plats sucrés pour achat sur place.

Un tirage a eu lieu entre les membres actifs de l’Association du Lac Mékinac – donnant un certificat cadeau de 100$ à la coop. Cette année c’est Mme Madeleine Pronovost qui est la gagnante – bravo!!!

La mairesse Mme Lise Roy est venue nous saluer et nous rappeler d’aller voter le 7 novembre prochain; nous publierons d’autres détails à cet effet.

Grappes de discussions…ça jase!

Bac de fleurs 2021. Nous sommes en préparation pour la décoration des bacs pour la saison hivernale.

Un gros merci de votre visite et de votre soutien envers l’Association du Lac Mékinac.

Bonne saison à tous!!

Fête au Pont – Résidents et amis du Lac

Bonjour…les radars, et le ciel, nous aident à confirmer: la Fête au Pont aura bien lieu cet après-midi de 15h00 à 17h00.

Apportez votre monnaie, la coop sera présente avec quelques items frais à nous vendre (à moins de contrainte de dernière minute)

Au plaisir de faire votre rencontre!

Les membres du C.A.

Observation d’une plante nuisible: la Renouée du Japon

Certains résidents du lac ont récemment observé une plante nuisible car envahissante, il s’agit de la Renouée du Japon, communément appelé bambou japonais. On la retrouve déjà à quelques endroits sur des terrains longeant la route du chemin du lac.

Comment la reconnaître?

La renouée du Japon peut dépasser rapidement trois mètres de hauteur et devenir très dense. On la reconnaît à sa tige creuse semblable à une canne de bambou. Ses feuilles, d’une vingtaine de centimètres, sont en forme de cœur et à la floraison (septembre et octobre), elle produit des fleurs d’un blanc crème. Ces dernières sont peu fertiles, ce qui fait que la plante se reproduit plutôt par ses racines. Celles-ci peuvent faire plus de trois mètres de profondeur. En largeur, elles peuvent atteindre jusqu’à 20 mètres en plus de pousser de quelques centimètres par jour.

Un danger pour la biodiversité

Lorsque cette plante se retrouve sur un terrain vague, abandonné ou en friche, elle prend rapidement l’espace disponible. Elle appauvrit la biodiversité végétale et animale, perturbant ainsi l’équilibre des écosystèmes. Cette envahissante va même jusqu’à prendre la place des autres végétaux, puisqu’elle croît plus rapidement qu’eux. Elle devient plus haute que les herbes ou les autres plantes, créant trop d’ombrage pour les autres espèces. De plus, cette plante libère des toxines par ses racines, ce qui ralentit la croissance des autres végétaux.

Un danger pour votre maison

Les racines de la renouée du Japon sont très robustes. Celles-ci peuvent s’infiltrer à travers le béton, brisant ainsi les fondations des maisons ou le pavage des entrées. En Angleterre, plusieurs propriétaires ne peuvent plus vendre leur résidence, car les terrains sont littéralement envahis par la plante. Dans certains pays, les prêteurs hypothécaires refusent parfois de financer certaines propriétés en raison de la présence de la plante.

Des coûts supplémentaires

Si on laisse la plante envahir les fossés et les cours d’eau, les contribuables et propriétaires peuvent s’attendre à des coûts supplémentaires puisque la coupe de celle-ci exige plus d’argent que les herbacées conventionnelles. De plus, les tiges séchées peuvent se retrouver dans les ponceaux, obstruant ceux-ci et limitant la libre circulation de l’eau.

Comment la détruire?

Tout d’abord, si vous avez une population de renouée du Japon sur votre terrain, sachez qu’il sera très difficile de l’éradiquer et que votre combat va durer de nombreuses années.

L’une des techniques de lutte consiste à réaliser des coupes répétées près du sol ou à faire de l’arrachage manuel (au moins quatre fois par année). Des essais sont actuellement en cours dans plusieurs municipalités du Québec afin de contrôler la croissance de la renouée : on procède à des coupes successives et on implante une membrane géothermique qui bloque les rayons du soleil et qui brûle les racines. Cette technique permet éventuellement d’épuiser la plante. Il est important de noter qu’un minuscule fragment de racines ou de tiges laissé dans le sol peut reprendre de lui-même, créant ainsi une nouvelle pousse, et ce, même après dix ans de dormance. Assurez-vous de ramasser tous les fragments (tiges, inflorescences, rhizomes), de les mettre dans des sacs- poubelle et de les jeter aux ordures. Surtout, ne compostez pas cette plante et ne la jetez pas dans la nature.Alors, avant de tomber sous le charme de cette belle grande plante aux fleurs blanches, demandez-vous s’il s’agit de la renouée du Japon. De nombreux peuplements longent plusieurs routes et il est tentant de la prendre pour l’implanter chez soi. 

Référence: Gouvernement du Québec / MAPAQ

Crédit photo: Lucie Regnaud

 

Informations sur les algues bleu-vert

Les algues bleu-vert, aussi appelées cyanobactéries, sont naturellement présentes dans les lacs et les rivières du Québec à de faibles densités, et ce depuis de très nombreuses années. Elles posent problème quand elles se multiplient trop et forment des « fleurs d’eau ». Celles-ci ressemblent souvent à une soupe de miniparticules ou à un potage au brocoli. Certaines peuvent s’accumuler en surface, sous forme d’écume ou de déversement de peinture, et s’entasser ensuite près du rivage. Elles se multiplient surtout en été.

Plusieurs facteurs favorisent la prolifération des algues bleu-vert, comme la température élevée de l’eau, le faible courant, la stagnation de l’eau et les changements climatiques. Le principal coupable est toutefois le surplus de phosphore.

Etant donné que les algues bleu-vert sont présentes dans la majorité des lacs du Québec, il est important d’être vigilant si on observe leur présence.

Effets sur la santé

Les fleurs d’eau d’algues bleu-vert peuvent présenter un risque à la santé. Certaines espèces produisent des toxines qui peuvent causer des problèmes de santé. Par exemple, une personne peut présenter des symptômes de gastro-entérite ou ressentir une irritation de la peau ou de la gorge après avoir bu de l’eau provenant d’une fleur d’eau d’algues bleu-vert ou après être entrée en contact avec celle-ci.

Précautions à prendre en présence de fleurs d’eau d’algues bleu-vert

Si vous fréquentez un plan d’eau qui contient des fleurs d’eau d’algues bleu-vert, assurez-vous de prendre les précautions nécessaires avant d’utiliser l’eau ou d’y pratiquer des activités nautiques ou aquatiques.

Baignade et activités nautiques et aquatiques

Vous pouvez vous baigner et pratiquer des activités nautiques et aquatiques dans les secteurs d’un plan d’eau où vous ne voyez pas de fleurs d’eau ou d’écume. Par contre, dans les secteurs où celles-ci sont visibles :

  • Tenez-vous à une distance d’au moins 3 mètres des fleurs d’eau ou de l’écume;
  • Évitez toute activité pouvant vous faire entrer en contact avec elles.

Vous pouvez reprendre la baignade et les activités nautiques et aquatiques dans un secteur où les fleurs d’eau ou l’écume ont disparu, mais seulement 24 heures après leur disparition.

Autres précautions

Si vous avez touché à des fleurs d’eau d’algues bleu-vert ou à un objet ou un animal qui est entré en contact avec elles :

  • Évitez de porter vos mains à votre bouche;
  • Lavez-vous les mains dès que possible.

Si vous vous trouvez dans un secteur touché par des fleurs d’eau d’algues bleu-vert ou près d’un secteur où il y en a, surveillez les jeunes enfants pour qu’ils ne jouent pas avec les fleurs d’eau ou l’écume.

Enfin, vous pouvez signaler la présence de fleurs d’eau d’algues bleu-vert dans un plan d’eau au ministère de l’Environnement et Lutte contre les changements climatiques 

Source : Gouvernement du Québec / Ministère de l’environnement et de la lutte contre les changements climatiques ( Dernière mise à jour : 16 juin 2021 )

AVIS

L’information contenue dans cet article ne remplace en aucun cas l’avis d’une ressource professionnelle de la santé.Si vous avez des questions concernant votre état de santé, consultez une ressource professionnelle.

Assemblée Générale Annuelle

Bonjour chers membres,

l’Assemblée Générale Annuelle de l’Associsation du Lac Mékinac aura lieu – en vidéoconférence – samedi 3 juillet à 10h00. Une invitation calendrier suivra pour les membres. Si vous n’êtes pas membres veuillez faire parvenir votre intérêt de participation afin que nous puissions vous faire parvenir un lien pour joindre l’AGA web (lacmekinac@gmail.com).

Tous les résidents au Lac Mékinac êtes les bienvenus – seuls les membres auront le droit de vote. Devenez membres!

À noter qu’une élection aura lieu afin de remplacer 3 postes qui seront vacants – si vous n’êtes pas encore membre mais vous êtes intéressé à nous joindre, inscrivez-vous en payant votre cotisation avant la date de l’AGA.

Merci!

Nouvelles 2021

Bonjour chers membres et voisins,
une nouvelle saison s’ouvre à nous tous avec une fin des contraintes sanitaire en vue!!!
Je vous partage quelques nouvelles récentes:

Cellulaire
Des nouvelles du directeur des opérations du projet en lien avec le service cellulaire dans la région:

  • au Lac Mékinac: ils visent la fin de la construction de la tour avant le 31 décembre et la mise-en-service autour du 31 mars 2022
  • à Trois-Rives: ils visent une mise-en-service autour du 31 décembre, 2021. L’antenne est déjà en place.

Conseil d’administration (C.A.) -(AGA/3 juillet):
3 postes se libèrent au sein de l’Association et nous recherchons de nouveaux candidats.
À savoir que le C.A. se rencontre maintenant virtuellement, et demande très peu d’heures sur une année. N’hésitez-pas à vous enquérir sur notre travail bénévole au sein de l’ALM, sur la structure du C.A. et les postes qui seront libérés.

Les élections auront lieu lors de l’Assemblée Générale de L’ALM le 3 juillet prochain.

Campagne d’adhésion de l’Association du Lac Mékinac2021-2022:
Nous allons débuter notre campagne de renouvellement et d’adhésion à l’Association et les frais demeurent les mêmes soit 30$/an.

Asphaltage

La municipalité obtient à nouveau une subvention qui permettra d’ajouter un kilomètre d’asphalte sur le chemin du Lac Mékinac.

Ouananiches

Cette année le lac à été ensemencé avec 3100 Ouananiches de 1 an (5-8 ») et de 80 poissons âgés de 2 ans et plus (9-12 »)

Plus de détails suivront dans les semaines à venir.

Nous vous souhaitons un bel et heureux été à tous!!

Réouverture de la Bibliothèque de St-Joseph

Bonne nouvelle, la bibliothèque municipale de St-Joseph va réouvrir ses portes mercredi prochain le 2 juin.

Elle sera ouverte de 15h00 à 17h00 le mercredi, aux 2 semaines, et elle restera ouverte en été. Tous les résidents permanents ou saisonniers seront les bienvenus.

Depuis quelques semaines une nouvelle équipe de bénévoles a travaillé fort pour vous offrir plein de nouveautés et préparer la réouverture.

Bienvenue à tous !

Code de conduite

Code de conduite’ sans engagement. Association du Lac Mékinac (2016) Rev1 (2021).

Code de Conduite – Association du Lac Mékinac

Le code de conduite suivant est l’expression d’un certain civisme rendant plus agréable le vivre-ensemble au Lac Mékinac; ce n’est pas un ensemble de règlements. Les membres du C.A. et de l’Association n’ont ni l’intérêt ni le pouvoir d’obliger qui que ce soit à faire quoi que ce soit.

Ce code se veut une invitation fondée sur la valeur du respect de tous.

Respect du voisinage

Vitesse.

Plusieurs se servent de la route pour leur promenade pédestre, la course à pied ou sortie en famille. Une vitesse de 40-50 km/heure est convenable pour éviter les accidents et de soulever la poussière – particulièrement en période sans pluie.

Merci de ralentir lorsqu’on croise des piétons.

Bruit.

Le son porte loin au lac et beaucoup de riverains apprécient la tranquillité des environs. Or nous avons tous droit à faire des fêtes de temps à autres. Il faudra donc se servir de son jugement.

Chien.

 Le garder en laisse, ou sous étroite surveillance. Le maître peut bien savoir que son chien n’est pas méchant mais pas forcément le marcheur.

Respect de l’environnement

Éclairage. 

Laissez-nous voir les étoiles et n’aveuglez pas vos voisins. L’éclairage le plus adéquat n’est pas forcément le plus aveuglant.

Feu. 

Éviter de faire un feu en période de sécheresse. Le niveau d’inflammabilité de la région est disponible sur le site web de la SOPFEU au https://sopfeu.qc.ca/prevenir/comment-savoir-si-cest-le-bon-moment-pour-faire-un-feu/

Inspection du bateau et de la remorque.

S’assurer qu’aucune algue, moule, ou toute autre espèce indésirable n’est accroché sous le bateau et/ou sous la remorque afin de prévenir la contamination du Lac Mékinac et autres Lacs aux alentours (un bassin de lavage de bateau est maintenant disponible au Camping MisMek).

• Berges. 

Pour éviter l’érosion prématurée des berges, nous vous recommandons d’éviter de faire des vagues surdimensionnées près des berges du lac et de diminuer votre vitesse dans les milieux fragiles comme la Rivière du milieu.

Respect dans les activités nautiques

• Nos goûts musicaux ne correspondent pas nécessairement à ceux de tous les riverains. Il est donc de mise de baisser le son afin que tous n’entendent pas notre musique avant même de voir notre bateau.

• Le lac étant heureusement très large, les conducteurs de bateaux ont suffisamment d’espace pour garder une distance sécuritaire entre eux, les baigneurs et les embarcations plus petites ; et ainsi éviter de les incommoder ou même de les faire chavirer.

Merci de considérer ces propositions, et de les partager avec vos nouveaux voisins, vos visiteurs et/ou locateurs.

Nous vous souhaitons à tous un bel été 2021!